Réhabilitation
liseret

Réhabilitation de 364 logements en milieu occupé et création de 44 logements en surélévation

Paris 19ème "rue de Belleville"

Maîtrise d’ouvrage :        
CDC HABITAT

Maîtrise d’œuvre :           
GTM Mandataire
CODA - LAIR et ROYNETTE Architectes
MACBAD Architectes associés
S2T BET Structure Fluide

Calendrier :
Concours 2019

Montant :
18 500 000 € HT

Label Rénovation :
BBC Effinergie Rénovation
CERQUAL NF HABITAT HQE "Très Performant"

Label Surélévation :
BBC A
Plan Climat Ville de Paris
CERQUAL NF HABITAT HQE "Très Performant"

E+/C- profil E2/C1

La ville de Paris a engagé depuis plusieurs années une démarche urbaine et paysagère pour définir une nouvelle image de la Place des Fêtes plus variée, plus accueillante et plus chaleureuse. Notre démarche s’inscrit dans la continuité de cette mutation urbaine.

La particularité de l’ilot est sa position privilégiée entre la rue de Belleville et la Place des fêtes. Il constitue la jonction entre un tissu urbain traditionnel et un tissu urbain moderne en faisant coexister au sein même de celui-ci un bâtiment en ruban à R+6 à R+8 qui suit l’alignement de la rue de Belleville et respecte l’échelle de celle-ci et une tour à R+17 qui fait écho à la Place des Fêtes.
Le dénivelé de la pente rue de Belleville surélève l’ensemble de l’ilot et renforce le lien avec l’étendue et les vues lointaines vers Paris. Cette condition originelle pose l’élément essentiel du support des qualités urbaines du projet. Le nivellement de référence de l’ilot est à la fois une contrainte et un atout.

Le projet se développe à l'image du phénomène naturel de la constitution de strates formant un paysage diversifié. Les strates marquent des continuités adaptées aux variations des usages et aux gabarits d'un projet construit sur les actions multiples et quotidiennes des habitants.

Enracinée au sol, la Strate Active est lieu de rencontre et d’échange et devient le lien privilégié entre espace public et privé. Sa particularité réside dans le grand espace végétalisé en son coeur. Ce projet a pour ambition de varier les milieux pour multiplier les ambiances. Il s’intègre à la grande échelle, celle du quartier, en favorisant les continuités de nature et en créant un grand parvis minéral. Mais aussi à celle de l’îlot, un écrin planté, accueillant, offrant des espaces de repos (clairière, gradins - assise au droit du parvis), et des espaces de partage autour des vergers et de l’agriculture urbaine par deux murs à Houblons. L’espace accueille également un abri vélos pour répondre aux nouveaux modes de déplacements.

Ce coeur d’ilot permet également une gestion douce des différentes altimétries du site et assurer ainsi l’accessibilité PMR de l’ensemble des halls. Traversant, ces derniers constituent l'interface entre la rue et le jardin.

La Strate Habitée constitue la partie existante du projet. Une architecture qualitative et marquée qu’il ne s’agit pas ici de dénaturer. Bien au contraire, il est question de mettre en avant sa richesse volumétrique par un traitement différencié. Sur la rue de Belleville, les balcons sont mis en avant avec une mise en peinture blanche, alors que les fonds de loggias sont traités dans des teintes taupe. Dans un souci de sobriété et de cohérence globale, les menuiseries sont en PCV plaxé dans une teinte semblable.

Afin d’ajouter de la qualité d’usage, des celliers sont mis en place sur les balcons. Ces nouveaux volumes blancs permettent de découper les grands linéaires de balcons et donnent à l’ensemble une image beaucoup plus contemporaine et dynamique du fait de leur disposition en quinconce.

La Strate Emergente des surélévations propose différentes manières d'habiter. Le point de départ de la réflexion se situe à l’angle des rues de Belleville et du Pré st Gervais. Cette position stratégique dans la ville, nous offre l’opportunité de développer une architecture forte qui fera l’identité de ce projet. La surélévation est traitée de manière à mettre en valeur cet angle en l’ouvrant. Ainsi, plusieurs logements bénéficient d’une grande baie vitrée s’ouvrant au sud et à l’ouest avec un prolongement extérieur.

Cette vue panoramique sur les toits de Paris offre une qualité de vie et d’usage indéniable : le projet se situe près du point le plus haut de Paris, vers la station de métro Télégraphe, il offre donc un point de vue magnifique sur le coeur de Paris avec en horizon la Tour Eiffel. Cette situation assez exceptionnelle a guidé notre réflexion dès les premiers instants et nous avons assez vite eu la volonté de proposer des cadrages sur la ville permettant de mettre en exergue la qualité même du site. Pour ce faire nous proposons des balcons matérialisés par des « boites » au revêtement métallique ocre. Ce principe, en plus de cadrer la vue, fait office de brise-vue afin d’assurer l’intimité des habitants et permet d’intégrer de manière élégante la structure porteuse.

Ces boites d’angles se répètent en suivant la géométrie du bâtiment W, pour assurer une cohérence globale au projet. Elles accompagnent par la suite le mouvement de rotation vers la rue de Belleville. Sur cette façade, les boites s’allègent. Elles sont plus petites (1 niveau) et plus espacées. Le rythme qui semble aléatoire, correspond à une répartition cohérente qui offre à chaque séjour un espace extérieur.